Suivez-nous
    3 min pour comprendre

    Tickets restaurant

    Les tickets restaurant

    Sous format papier ou dématérialisé, le ticket restaurant permet au salarié d’acheter un repas dans un restaurant ou un commerce d’alimentation durant sa pause déjeuner. Où et quand utiliser ses titres-restaurant ? Quel est leur montant ? La CFTC vous donne les points-clés.

    Publié le 01. 12. 22

    Partager sur

    Partager sur

    Les tickets restaurant, c’est quoi ?

    Les tickets restaurant sont des titres de paiement attribués aux salariés pour qu’ils puissent se restaurer pendant leurs journées de travail. L’employeur propose généralement des tickets restaurant quand il n'y a pas de cantine ou de restaurant d'entreprise, mais il n’est pas dans l’obligation d’en fournir.

    Comment sont attribués les tickets restaurant ?

    Quelle que soit la nature de son contrat de travail, le salarié a droit à un titre-restaurant à condition qu’une pause repas soit comprise dans ses horaires de travail journalier. Un salarié à temps partiel qui travaille entre 8 h et 12 h ne peut en bénéficier.


    Il a donc droit à un ticket restaurant par jour ouvré, soit en moyenne 20 tickets restaurant par mois pour un temps complet. En revanche, il ne reçoit pas de ticket restaurant pendant ses jours d’absence : congés, RTT, arrêt maladie


    L'employeur peut prévoir un lissage des tickets restaurant sur l'année afin que les salariés ne soient pas pénalisés par l'absence de tickets les mois où ils sont en congé, par exemple.


    Les tickets restaurant ne peuvent, en principe, être utilisés que par le salarié.

    À savoir

    Les salariés en télétravail conservent leurs droits et bénéficient donc des titres-restaurant.

    Les salariés à temps partiel, intérimaires et les stagiaires ont droit également aux titres-restaurant.

    Où utiliser ses tickets restaurant ?

    Le salarié peut dépenser ses tickets restaurant dans les restaurants et les commerces alimentaires (boulangeries, traiteurs, food trucks, supermarchés…) pendant les jours ouvrables (sauf si le salarié travaille le dimanche ou les jours fériés).


    Les titres-restaurant ne sont valables que pour des aliments à consommer immédiatement ou qui serviront à la préparation du repas du salarié, comme les plats cuisinés ou salades préparées, les sandwichs, la farine, les pâtes, le riz, les viandes, oeufs…


    Ils ne peuvent être utilisés que dans le département du lieu de travail et les départements limitrophes du bénéficiaire.

    Attention !

    Les restaurants et les commerçants ne sont pas obligés d'accepter les tickets restaurant. Par ailleurs, chaque enseigne définit sa liste de produits payables par titres-restaurant.

    Quel est le montant des tickets restaurant ?

    La valeur des tickets restaurant varie d’une entreprise à l’autre car c’est à l’employeur de fixer librement leur montant, mais elle se situe généralement entre 9,87 € et 11,84 € (fourchette ouvrant droit à une exonération maximale). L’employeur doit en revanche obligatoirement prendre en charge entre 50 % et 60 % de leur montant, le reste est à la charge du salarié.


    Exemple : Pour un ticket restaurant à 9,50 euros, l’employeur doit s’acquitter de 4,75 à 5,70 euros et le salarié de 3,80 à 4,75 euros.


    Le salarié peut refuser de recevoir des titres-restaurant (sauf accord collectif contraire), il est alors recommandé qu’il en fasse part à l’employeur par écrit pour que cet avantage soit supprimé de son contrat de travail.

    • 25

      c’est le montant maximum en euros qu’un salarié peut dépenser par jour avec ses titres-restaurant.

    Quelle est la durée de validité des tickets restaurant ?

    Les tickets restaurant sont valables pendant l’année civile, soit du 1er janvier au 31 décembre de leur émission, et en janvier et février de l’année suivante pour les tickets en version papier.


    Si le salarié n’a pas utilisé l’ensemble de ses titres au cours de leur durée de validité, il peut les rendre à son employeur, au plus tard au cours de la quinzaine suivante de février (jusqu’au 14/02). Ces titres sont alors échangés gratuitement contre un nombre égal de titres valables pour la période en cours.


    Pour les tickets en version numérique, ils sont utilisables jusqu’au 28/02/23 et les salariés ont jusqu'au 15/03/22 pour en demander l’échange.

    À savoir

    Il est possible de faire don de ses tickets restaurant à des associations agréées par la commission nationale des titres-restaurant (CNTR) : Action contre la faim, Les Restos du cœur, la Croix-rouge…

    Titres papier ou dématérialisés, quelles différences ?

    Les titres-restaurant se présentent soit sous forme papier, soit de manière dématérialisée via une carte à puce et/ou une application.  


    Si le salarié dépense des titres papier et que leur valeur est supérieure au montant de leur achat, le commerçant n'a pas le droit de lui rendre la monnaie mais peut lui proposer un avoir. En revanche, lorsqu'il utilise une carte ou une application, la somme exacte à payer est débitée.